L’aide au développement en 2009 : un verre à moitié vide ou à moitié plein ?

De nouvelles données sur l’aide au développement ont été publiées par l’OCDE mercredi, donnant pour la première fois une idée de l’impact de la crise financière sur l’aide au développement. Alors comment les choses se présentent-elles?

Premièrement, de quasi bonnes nouvelles. En moyenne, l’aide des pays riches n’a pas diminué entre 2008 et 2009 et a même augmenté légèrement— de 0.7%.  L’aide à l’Afrique sub-saharienne a augmenté de 5.1%. Quelques pays ont continué d’augmenter leur contribution et dépassent l’objectif fixé par l’ONU de 0.7% du produit intérieur brut, comme le Danemark, la Suède, le Luxembourg et la Norvège. D’autres continuent de faire des efforts notables, comme la Grande-Bretagne et la Belgique qui ont augmenté leur aide de 14.6% et 11.5% respectivement.

Maintenant, de moins bonnes nouvelles. Sans le soutien de quelques bons élèves, l’aide aurait diminué en 2009 puisque plusieurs pays ont commencé à réduire leurs financements par suite de pressions budgétaires. L’Italie a réduit son aide de 31%. L’Irlande, la Grèce et le Portugal ont tous fait des coupures de plus de 10%. Les États-Unis et le Japon— les deux plus grandes économies du monde— donnent toujours seulement 0.2% et 0.18% de leur revenu national en aide aux pays pauvres.

Surtout, les pays riches semblent en voie de briser la promesse faite au Sommet du G8 de Gleneagles en 2005. Les estimations de l’OCDE pour l’année cible de 2010 montrent que l’Afrique recevra moins de la moitié de l’aide qui lui avait été promise. Étant donné que les effets de la crise financière sur les budgets de plusieurs pays riches ne commencent à se faire sentir que cette année, cela augure mal.

Qu’est-ce que cela signifie pour l’éducation? Le Rapport mondial de suivi 2010 a démontré que même si les gouvernements des pays les plus pauvres faisaient un effort maximal pour investir leurs propres ressources dans l’éducation, il resterait un déficit de 16 milliards de dollars US pour atteindre l’Éducation pour tous en 2015. La maigre augmentation de 0.7% de l’aide observée en 2009 est loin de suffire à le combler.

This entry was posted in Aid, Developing countries, Donors, Finance, Group of 8. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s